mercredi 1 novembre 2017

PAUSE BLOG - DETENTE A MARRAKECH....

Quelques jours de détente dans les merveilleux jardins de
MARRAKECH...
 -
Jardin Anima...

-
Jardin Majorelle...


*
***
*
(photos Jcmemo)

lundi 30 octobre 2017

DON CARLOS (1867) - Giuseppe VERDI - Sur Arte depuis l'Opéra Bastille (19.10.2017)

Merci à Arte de nous avoir offert la retransmission (en léger différé) de ce spectacle exceptionnel...
-

Voir ICI le compte-rendu enthousiaste de notre ami blogueur JEFOPERA,
Enthousiasme que je partage complètement...
---
-
Album...
-
Jonas Kaufmann (Don Carlos)

-

Sonya Yoncheva (Elisabeth de Valois)...
-

Ludovic Tezier (Posa), Ildar Abdrazakov (Philippe II), Elina Garanca (Eboli)...
-

Kaufmann et Ludovic Tezier (Posa)...



-
Kaufmann et Elena Garanca (Eboli)...

-
---
-
A écouter le duo Kaufmann/Yoncheva : "Je viens solliciter de la Reine..."...



autres extraits :

Ildar Abdrazakov (Philippe II)
et
Ludovic Tezier (Posa)

---
-

Giuseppe Verdi (1813-1901)
-

*
***
*

samedi 28 octobre 2017

LOGAN LUCKY - Steven SODERBERGH (Réalisation) - Rebecca Blunt (scénario) - Etats-Unis - au Gaumont Aquaboulevard (27.10.2017)

Loin des gangsters chics et du faste de Las Vegas (Ocean's Eleven et ses suites..),
Une nouvelle histoire de braquage mais cette fois chez des prolos de l'Amérique profonde...
-
? / 5
-
-
Synopsis :

"Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…"

---
De bons ingrédients (scénario astucieux, réalisation virtuose, excellente distribution)
N'ont pas réussi à me convaincre et je me suis pas mal ennuyé à la vision de ce film pourtant bien accueilli par les médias.
---
Les trois "casseurs" (Daniel Craig, Channing Tatum, Adam Driver) : 
---
-

*
***
*
Steven Soderbergh
né en 1963
-
Parmi ses nombreux films voir dans ce blog :
Effets Secondaires

***
*

mercredi 25 octobre 2017

LA BELLE ET LA MEUTE - Kaouther BEN HANIA (Réalisation & Scénario) - Tunisie - au Gaumont Convention (23.10.2017)

Une nuit en enfer...
-
4 / 5
-
-
Synopsis :


"Lors d'une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef.
Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc.
Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ? "

---

Le film est inspiré d'une histoire vraie survenue en Tunisie en 2012 et relatée par la victime elle-même, Meriem Ben Mohamed, dans son livre "Coupable d'avoir été violée"

---

Un film militant, impressionnant, haletant comme un thriller, remarquablement interprété et réalisé...

Il a été tourné en longs plans-séquences* (neuf au total) ce qui apporte une tension particulière et donne au spectateur la sensation d'être plongé dans le temps réel".

(* en bref le plan-séquence est une scène plus ou moins longue filmée en intégralité et en continuité, non modifiée au montage : à la vision du film la scène apparaît telle qu'elle a été tournée)
---
Mariam Al Ferjani, émouvante Mariam...

---
Ghanem Zrelli est Youssef, un jeune journaliste courageux qui convainc Mariam de porter plainte...

---

---
La réalisatrice précise :


"Lorsque l’on subit une injustice, de fait on devient militant, comme un réflexe de survie. Mariam a besoin que les personnes qui l’ont violée se retrouvent en prison. Si l’on parle d’un processus de vengeance sous couvert de prise en charge de la justice civile, on n’est pas du tout dans le militantisme. Mais celui-ci commence à apparaître face à un ordre social qui dénie totalement le respect des droits élémentaires d’un citoyen."
---
-
*
***
*
Kaouter Ben Hania
née en Tunisie en 1977...
-
-
Réalisatrice, Scénariste, actrice..

***
*

samedi 21 octobre 2017

MEMOIRES DE BARRY LINDON... (1844) - William Makepeace THACKERAY - Grande Bretagne - Livre numérique

"Mémoires de Barry Lyndon du royaume d'Irlande"
-
Barry Lyndon, un personnage haut en couleurs, à la fois scandaleux et émouvant !
-
-
Présentation Editeur :
"Quittant l'Irlande à la suite d'un duel qui tourne mal, Redmond Barry s'enrôle dans l'armée anglaise alors en guerre contre la Prusse. Après avoir été fait prisonnier par l'ennemi, il sera contraint d'espionner un certain chevalier de Balibari pour le compte des Allemands. Coup de théâtre : celui-ci n'est autre que son oncle ! Tous deux prennent alors la fuite et deviennent, avec succès et moyennant quelques tricheries, joueurs de cartes professionnels. Ambitieux, Redmond parvient à se marier avec la comtesse Lyndon, une riche veuve. Mais leur relation se révèle houleuse. En plus de dépenser sa fortune, Barry se comporte en mari tyrannique... Jeune arriviste débauché, libertin, il est l'archétype de l'opportuniste à la recherche de la gloire et de l'argent..." 
---
Sous la forme de fausses mémoires un savoureux et grinçant portrait d'un arriviste sans scrupules, totalement amoral et néanmoins attachant...
---
-
EXTRAITS :

"Moi, qui ai plus vu de la vie que la plupart des hommes, si j'avais un fils, je le supplierais à genoux d'éviter la femme, qui est pire que le poison. Ayez une intrigue, et toute votre vie est en danger : vous ne savez pas quand le mal peu tomber sur vous, et ce qu'un moment de folie peut causer de malheurs à des familles entières, et amener de ruine sur d'innocentes têtes qui vous sont parfaitement chères."
(j'ai hésité à retenir cet extrait !)
-
"C'était un homme qui avait son franc-parler ( les gentilshommes d'alors étaient bien plus fiers qu'à présent), et il me disait avec son aisance hautaine : " Dieu me damne, Monsieur Barry, vous n'avez pas plus de manière qu'un barbier, et je crois que mon nègre a été mieux élevé que vous; mais vous avez de l'originalité et du nerf, et vous me plaisez, jeune homme, par ce que vous paraissez détermine à aller au diable par un chemin à vous."
-
"Il a de bonnes manières et la physionomie ouverte. Il sait mentir avec une assurance que je n'ai jamais vu surpasser, et se battre, dites-vous, quand on le pousse à bout. Le drôle ne manque pas de bonnes qualités; mais il est vain, dépensier et bavard. Tant que vous aurez un régiment comme une menace, vous pourrez faire de lui ce que vous voudrez. Mettez-lui la bride sur le cou, et mon homme vous glissera dans la main."
---
-
Cette très agréable lecture m'a donné envie de revoir l'adaptation (dans mon souvenir beaucoup moins farfelue et plus poétique) que Stanley Kubrick a tirée du roman en 1975)...
*
***
*
William Makepeace Thackeray
(1811-1863)
-
-
Voir sur ce blog :

***
*

vendredi 20 octobre 2017

L'ATELIER - Laurent CANTET (Réalisation & Scénario avec Robin Campillo) - France - au Gaumont Convention (17.10.2017)

Une réussite exceptionnelle !
-
5 / 5
-
---
Synopsis :


"La Ciotat, été 2016. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière connue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n'intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l'anxiété du monde actuel, il va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia, que la violence du jeune homme va alarmer autant que séduire."

---
Un magnifique portrait de groupe de jeunes qui ne sont pas montrés comme des caricatures,
Des jeunes inquiets confrontés à une société qui leur propose une vie sans guère de perspectives..
Tous les comédiens, remarquablement dirigés et filmés, sont excellents...
En particulier les étonnantes scènes entre Olivia, la romancière, et Antoine, le jeune solitaire tourmenté, tout prêt à sombrer dans la violence : l'étrange fascination réciproque qu'ils éprouvent tout à la fois les oppose et les lie...
---
Marina Foïs, parfaite dans le rôle difficile d'Olivia...


-
Très bonne prestation également du jeune Matthieu Lucci (Antoine)...


---
L'atelier d'écriture...


l
En visite au chantier naval de La Ciotat...
l
---
Laurent Cantet précise :
"Ce que nous disent les jeunes de l’atelier, c’est qu’ils refusent d’être assignés à une histoire qui ne peut plus être la leur. Ils sont maintenant confrontés à des problèmes tout autres. Trouver leur place dans un monde qui ne les prend pas en compte, avoir l’impression de n’avoir aucune prise sur le déroulement des choses et sur leur propre vie. Et faire face aussi à une société violente, déchirée par des enjeux sociaux et politiques inquiétants : précarité, terrorisme, montée de l’extrême droite..."
-
Laurent Cantet et son équipe à Cannes...

---
-



*
***
*
Laurent Cantet
né en 1961
-
-
Palme d'or 2008 à Cannes pour "Entre les Murs"
-
Voir sur ce blog "Retour à Ithaque" (2014),
un très beau film (également un portrait de groupe) qui n'a pas rencontré le succès
***
*

jeudi 19 octobre 2017

HOMMAGE - DANIELLE DARRIEUX (1917-2017)

Inoubliable

MADAME DE


(Max Ophüls - 1953)

***
*