jeudi 13 mars 2014

FEMMES DE SABLE ET DE MYRRHE (1992) - Hanan EL-CHEIKH - (Arabe Liban)




-
Aux confins du désert une ville en pleine expansion (la manne du pétrole)...
A travers les destins entrecroisés de Nour, Tamar, Soha et Susan, l'auteure dresse un tableau saisissant de la condition de la femme dans les pays du Golfe...
Quatre héroïnes différentes qui, à travers leur vécu, dévoilent tous les paradoxes d'une société radicale régie par la loi islamique : le poids de tous les interdits, les frustrations ressenties qui parfois conduisent à des dérives (sexualité débridée, etc..)
-
« Je laisse mon corps exposé aux deux sexes, comme une chemise qui se balance sur une corde à linge et qui enfle au gré des vents »
-
Ainsi l'une qui tente de travailler finit par abandonner, obligée qu'elle était de se cacher dans un carton, lors de la visite quotidienne de l'inspecteur du travail :
<< La peur d'être découverte annihilait toute autre sensation : la sueur qui ruisselait sur tout mon corps, la forte odeur du carton. Quand je n'entendais plus rien, je me calmais et me mettais à rire. Je ne pouvais croire que je me cachais parce que j'étais une femme et que je travaillais. >>
-
Une autre résume la situation :
 « Rien d’autre à faire : boire, manger et rivaliser d’élégance… Interdit de travailler ! Interdit de conduire ! Aucun endroit pour se promener ! »

 -
Pour "couronner" le tout, la réplique d'un personnage : 
« La femme a été créée par Dieu pour avoir des enfants, c’est une usine à faire jouir l’homme, 
pas à jouir elle-même ». 
--
-
Ce roman a été publié à la fin du 20° siècle : la situation de la femme a-t-elle évolué ?


***
*


Hanan El-Cheikh
née au Liban en 1943
-
Journaliste
puis
Ecrivaine de langue arabe
-
Elle vit actuellement à Londres,
 après avoir séjourné au Liban, au Caire et dans les pays du Golfe.
---
-



Parmi ses ouvrages traduits en français :
Histoire de Zahra (1980)
Poste restante Beyrouth (2009)
Londres mon Amour (2010)
Toute une Histoire (2010)
-



*
***

3 commentaires:

  1. La condition des femmes n'a pas fondamentalement changé dans ces pays. La femme y est toujours sous condition. Même si, sous la pression du monde dit "civilisé", les choses changent un peu et permettent quelques ouvertures. Il ya des comportements qu'on n'a plus à leur égard. Mais, que c'est difficile ! Bonne soirée. je vais au foot. Télévisé, c'est plus confortable ... A plus.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle chance de pouvoir fuir Paris et son air vicié ! Je te souhaite un excellent voyage à Cuba, avec plein de soleil, de couleurs, de musique chaloupée, de rencontres formidables et de belles photos, bref : la vraie vie !
    Bien amicalement
    JF

    RépondreSupprimer