dimanche 9 octobre 2011

ÎLES A LA DERIVE - Ernest HEMINGWAY - Etats-Unis

Hemingway, en dépit de mon age canonique continue de me faire rêver...

Îles à la dérive est un roman posthume.

Il comporte trois parties (Bimini, Cuba, En mer) qui évoquent trois moments de la vie de Thomas Hudson "un bon peintre" : en réalité l'auteur...

On y retrouve

Ses obsessions (l'alcool, la mer, les femmes...),

Toute la souffrance d'un homme qui lutte pour la vie mais sans illusion,

dans un style dépouillé, concis et clair : "Ce qu'il faut, c'est écrire une seule phrase vraie. Ecris la plus vraie que tu connaisses."

-

EXTRAITS


"Il se rappelait ce que Renoir avait dit quand on lui avait appris que Gauguin était allé peindre à Tahiti. 'Pourquoi dépense-t-il tant d'argent pour aller peindre si loin quand on peint si bien aux Batignolles.' "

-

Dans Bimini une description époustouflante d'une pêche à l'espadon par son jeune fils David (on pense évidemment au "Vieil Homme et la mer") :

"Dans les pires moments, quand j'étais le plus fatigué, je ne pouvais plus dire ce qui était lui et ce qui était moi.

....Puis je me suis mis à l'aimer plus que tout au monde.

....Je l'aimais tant quand je l'ai vu remonter que je n'en pouvais plus, dit David les yeux toujours clos. Tout ce que je voulais c'était le voir de plus près.

Maintenant je me fous pas mal de l'avoir perdu, dit David. Je me fous des records. Je croyais seulement que cela m'intéressait. Je suis heureux qu'il aille bien et que j'aille bien. Nous ne sommes pas ennemis."

-

"J'ai été trés heureux avec les femmes. Formidablement heureux. Insupportablement heureux. Tellement heureux que je ne pouvais y croire ; c'était comme d'être ivre ou fou. Mais jamais aussi heureux qu'avec mes enfants quand nous étions tous heureux ensemble..."

-----------


Ernest Hemingway

né en 1899 près de Chicago (Oak Park)

Romancier, Journaliste (correspondant de Guerre)

Prix Nobel de littérature en 1954.

Il se suicide, d'un coup de fusil, en 1961 dans l'Etat d'Idaho.

-

***

Aucun commentaire:

Publier un commentaire