dimanche 19 février 2017

DANS LA FORÊT - Gilles MARCHAND (Réalisation & Scénario avec Dominiik Moll) - France/Suède - au Montparnos (16.02.2017)

Insolite ! Déroutant !
Un père et ses deux enfants dans une forêt mystérieuse : entre conte fantastique, réalité, ou folie ?
-
4 / 5
-
-
Tom et son grand frère Benjamin retrouvent, pour les vacances, leur père divorcé qui vit en Suède...
Dés leur arrivée un malaise s'installe...
Le père, étrange (il dit à Tom qu'il ne dort jamais) et autoritaire, décide soudain de les emmener dans une immense forêt : il semble vouloir les isoler du monde et s'isoler lui-même :
 "La forêt c’est le projet du père. L’incarnation d’un idéal qu’il veut partager avec ses enfants. Il fallait qu’elle soit grande et forte, que le voyage soit beau et désirable, qu’il leur apporte des choses. Dans leur vie citadine, Tom et Ben n’ont jamais vu de tels endroits. Avec la pureté de ses paysages, ses grands espaces, ses arbres, ses lacs, la forêt suédoise contient cet idéal. C’est un décor magique et puissant. La forêt ne nous a pas attendus pour exister. Elle n’a pas besoin de nous. On peut s’y perdre." (Gilles Marchand)
-
Dans cette forêt à la fois féerique et angoissante, le malaise devient chaque jour plus pesant : le père est de plus en plus mystérieux, parfois presque violent...
Benjamin, l'aîné, va réussir à s'échapper pour chercher du secours... 
Tom a des visions effrayantes, celles d'un homme au visage difforme ; son père pense qu'il a des dons surnaturels...
Le jeune garçon se retrouve livré à lui même, terrorisé, impuissant devant l'étrange comportement de son père...
Son père qui va finir par craquer et alors laisser place à un homme désemparé, perdu, qui va désespérément s'accrocher à son fils, pour finalement disparaître...
-
Il est évident que la perception que l'on a d'un tel film change nécessairement d'un spectateur à l'autre, et c'est aussi ce qui en fait son intérêt et sa force...
-
Le réalisateur a su, avec talent, créer un climat d'angoisse qui devient, au cours du film,
de plus en plus pesant...
Tous les interprètes sont très convaincants...
---
-
Benjamin (Théo Van De Voorde) et le Père (Jérémie Elkaïm)...
-
Tom (l'étonnant Timothé Vom Dorp)...

-


-


-

---
-


*
***
*
Gilles Marchand
né en 1963 à Marseille
Scénariste, Réalisateur
-
-
Il a réalisé deux longs métrages,
Qui a tué Bambi (2003)
L'Autre Monde (2010)
et
 écrit le scénario de nombreux films, dont notamment Harry, un ami qui vous veut du bien de Dominik Moll (2000).
-

***
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire