mardi 15 novembre 2016

MOI, DANIEL BLAKE - Ken LOACH (réalisation) - Paul Laverty (scénario) - Royaume-Uni - au Pathé Beaugenelle (28.10.2016)

5 / 5
Palme d'or Cannes 2016
-
-
Une palme d'or contestée par certains : "trop engagé...ne se renouvelle pas...."
Personnellement j'ai une profonde admiration pour ce cinéaste en colère, profondément humaniste, qui continue, à 80 ans, de dénoncer, avec force et talent, les injustices et les tares de notre société...
-
Au départ du film, une situation ubuesque pour Daniel Blake, un charpentier veuf sexagénaire, victime d'un infarctus...
Alors que le corps médical déclare qu'il est trop malade pour travailler, une commission (Employment Support) juge le contraire, de sorte qu'il ne peut bénéficier d'aucune indemnité (ni d'invalidité, ni de chômage) :
("Il y a toute une génération de travailleurs manuels qualifiés qui se rapprochent aujourd’hui de l’âge de la retraite. Ils souffrent de problèmes de santé et ils sont incapables de reprendre le travail car ils ne sont plus assez vifs pour jongler entre deux intérims et passer d’un petit boulot à l’autre. Ils sont habitués à un cadre professionnel plus traditionnel et du coup, ils sont perdus. Ils sont déboussolés par les nouvelles technologies, ils ont des problèmes de santé, et leur prise en charge par "l’Employment Support” est conditionnée par une série d’évaluations : ils peuvent très bien être jugés aptes au travail alors qu’ils ne le sont pas." - Ken Loach)
Daniel va alors se lancer, avec force et humour, dans une bataille pour tenter de sortir de cette situation...
Par ailleurs il rencontre et va aider Katie, une jeune mère célibataire démunie, prise également dans un imbroglio administratif.
---
Admirable : révoltant, poignant, et où l'humour trouve néanmoins sa place...
Un scénario très fort (Paul Laverty), une réalisation "limpide", une interprétation tout à fait exceptionnelle.
---
-
Dave Johns (Daniel) et Hayley Squires (Katie)...
ll
lll
---
-
Bande annonce...
 

 
*
***
*
Ken Loach
né en 1936
Réalisateur (cinéma et télévision)
-

-
Parmi ses longs métrages :
Land and Freedom (1995)
My name is Joe (1998)
Le Vent se lève (2006 - Palme d'or à Cannes)
La Part des Anges (2012 - voir ICI)
Jimmy's Hall (2014 - voir ICI)
-

***
*

3 commentaires:

  1. Film magnifique!
    Nous apprécions Ken Loach...dire qu'il ne se renouvelle pas : il faut plutôt dire à ses détracteurs que les problèmes sociaux ne se renouvellent pas, malheureusement.
    Peinture très juste d'une absurdité qui nous envahit tous. Belles interprétations!
    Amitié

    RépondreSupprimer
  2. Pas vu, pas pris ... au coeur. Car j'imagine que ce film doit vous prendre aux tripes, même si c'est tempéré d'humour. J'en ai entendu parler au temps de Cannes. Je note dns la liste des films DVD à acheter. Bonne fin de soirée. Florentin

    RépondreSupprimer
  3. Beaucoup aimé La part des anges... Donc à voir

    JF

    RépondreSupprimer