dimanche 9 juin 2019

DOULEUR ET GLOIRE - Pedro ALMODOVAR (Réalisation & Scénario) - Espagne - au Pathé Beaugrenelle (08.06.2019)

Ainsi, une fois encore, Almodovar échappe à la Palme d'or de Cannes...
Mais que son film, qui évoque sa vie entre passé et présent, est beau !
-
5 / 5
-
-
Synopsis :


"Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner."
-
Un saisissant "portrait" du cinéaste entre réalité et fiction (?)...

"...c'est le film qui reflète le plus intimement ma vie. Même si dans tous mes films, je me suis caché derrière tous les personnages. Ici, Salvador, le protagoniste, est un cinéaste et tout ce qu'il vit dans le film est étroitement lié à ma réalité. Celle du moment où j'ai écrit le scénario."
-
(J'ai lu que l'appartement du personnage d'Antonio Banderas, de la décoration aux meubles, était une reproduction de celui de Pedro Almodovar.)

---
Bouleversant et d'une délicate sensibilité,
Le film, brillant à tout point de vue (scénario, dialogues, réalisation, montage, distribution) comporte de véritables scènes d'anthologie, notamment : 
- la découverte par le tout jeune Salvador de son penchant sexuel,
- les retrouvailles, après de longues années de séparation, avec son ancien amant Federico (Leonardo Sbaraglia).
---

Antonio Banderas (récompensé à Cannes), dans le rôle de Salvador, démontre qu'il est un immense acteur...
-
 -

-


---

On peut souligner les performances exceptionnelles de tous les comédiens (entre autres : Asier Etxeandra, Penelope Cruz, Julieta Serrano, Cecilia Roth....)...
-
---
-

f
*
***
*
Pedro Almodovar
né en 1949
Réalisateur, Scénariste, Producteur
-
-
Voir Wikipedia ----) ICI

***
*

9 commentaires:

  1. Merci pour ta belle note enthousiaste, qui me donne envie
    d'aller visionner ce dernier Almodovar...
    Cet après midi, par un temps pluvieux,
    ce sera la Palme d'Or, Parasite. Je suis curieux!

    Amitié!
    JPS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parasite sera probablement mon prochain film...j'attend ton commentaire avec impatience !
      Je pars sur ton blog à la découverte des "Violons barbares".
      Amitiés
      JC

      Supprimer
  2. Nous venons de voir "Parasite" : un film de plus de deux heures
    où l'on ne s'ennuie pas un seul instant, bien au contraire.
    Certains films coréens étaient hermétiques et ennuyeux
    et là pas du tout, tant alternent les cotés comiques,
    thriller, et dramatiques, sur fond de "lutte des classes"
    teintée d'humour : un excellent film qui a bien mérité
    la Palme d'or!
    Amitié

    JPS

    RépondreSupprimer
  3. Voir Banderas autrement qu'en Zorro ... Trêve de plaisanterie. J'imagine que, pour un cinéphile aussi passionné et averti que toi, voir un film qui raconte ce que fut la vie créative d'Almodovar fut un bénédiction. D'autant qu'à lire ton enthousiasme, ce fut un beau film. Bien amicalement et à plus. Florentin

    RépondreSupprimer
  4. Superbe présentation, tellement vraie, de ce très beau film que je viens de visionner.
    Il m'a donné envie de voir ou revoir l'œuvre D'Almodovar à la lumière de ce dernier film.

    J'espère aller voir Parasite et Rocketman… Si quelqu'un a des informations, je suis preneuse.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Inscrit sur la liste. Je crois que j'ai vu tous ses films, plusieurs fois pour la plupart, ce qui est vraiment rare car je ne suis pas très cinéphile, mais l'émotion, le rire, les larmes étaient toujours au rendez-vous, et tous ses personnages sont tellement attachants qu'on a l'impression de les connaître, et souvent, on se prend à les aimer.

    JF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureux de te retrouver ! je partage ta passion pour les films d'Almodovar....

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer