jeudi 14 décembre 2017

LES GARDIENNES - Xavier BEAUVOIS (Réalisation et Scénario avec F. Moreau et M.J. Maille) - France - au Gaumont Convention (13.12.2017)

1915, la France est en guerre :
 Les hommes sont partis au front...
Les femmes doivent s'occuper de tout...
-
3,5 / 5
-
-

Synopsis :
"1915. A la ferme du Paridier, les femmes ont pris la relève des hommes partis au front. Travaillant sans relâche, leur vie est rythmée entre le dur labeur et le retour des hommes en permission. Hortense, la doyenne, engage une jeune fille de l'assistance publique pour les seconder. Francine croit avoir enfin trouvé une famille..."

---
Adaptation d'un roman de Ernest Pérochon, publié en 1924...
Superbe hommage au courage des femmes...
Ce beau film mélancolique et attachant se déroule avec lenteur au fil des saisons, des années, ponctué par les permissions et les disparitions des hommes...
La réalisation classique (ce n'est pas un défaut) bénéficie d'une magnifique photographie (Caroline  Champetier).
-
Une regrettable erreur de casting...
Contrairement à la plupart des commentateurs, je n'ai pas apprécié (sans remettre en cause le talent de ces comédiennes) les prestations de Nathalie Baye et Laura Smet qui ne sont pas crédibles en paysannes, ce qui pénalise beaucoup le film...
-
Nathalie Baye (Hortense)...
-
Laura Smet (Solange)...
---
Tous les autres interprètes sont bien et en particulier...
Un grand bravo à la jeune Iris Bry (Francine) qui, dés qu'elle apparaît, illumine le film par sa présence, son naturel, sa spontanéité...
---
-


---
-
Xavier Beauvois
né en 1967...


-
Voir dans ce blog ---) Des Hommes et des Dieux

***
*

2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on imagine mal Nathalie Baye en paysanne harassée. Mais l'argument du film mérite bien d'être traité. J'ai déjà lu des bouquins qui évoquaient le problème, mais pas en sujet principal. Je vais essayer de me procurer le roman de Pérochon (s'il est encore dans le commerce, 1924, c'est loin !). Bon week-end. Florentin

    RépondreSupprimer
  2. Nous avons apprécié ce film lent et nostalgique.
    En effet Iris Bry crève l'écran.
    Nathalie Baye passe encore mais Laura Smet est sans consistance, dommage!
    Amitié

    JPS

    RépondreSupprimer