vendredi 29 mars 2013

LA RELIGIEUSE - Guillaume NICLOUX (scénario et réalisation) - France

4 /5
-
Une adaptation réussie du livre de Diderot...
--
-
Au XVIII° siècle, Suzanne, jeune fille de seize ans,  contrainte par sa famille d'entrer au couvent, refuse de se résigner : elle va tout faire pour se libérer...
--
-
Aujourd'hui encore, de par le monde, la lutte pour choisir son destin librement est plus que jamais d'actualité !
---
--
-
Une réalisation classique, sans esbroufe...
De belles images...
-
Pauline Etienne est une remarquable Suzanne Simonin : tour à tour sensible et passionnée.
Les trois mères supérieures, profondément différentes et qu'elle va successivement cotoyer ,sont incarnées par Françoise Lebrun, Louise Bourgoin et Isabelle Huppert...
-

-
La bande annonce...
***
**
*
 
Le film de Jacques Rivette
"Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot"
a été interdit d'exploitation en mars 1966...
Il sortira finalement en juillet 1967 mais restera interdit aux moins de 18 ans pendant 20 ans.
-
“Mon film n’est pas scandaleux, sauf s’il est scandaleux de poser le problème de la liberté
(Jacques Rivette)
-
Anna Karina est sublime dans ce remarquable film (
revu en dvd)...

---
Le
moment
est-il
venu
 de
 s'attaquer
 au
 roman
de
Diderot ?
***
*

5 commentaires:

  1. Je suis preneur de tous les films qui parlent religion. Je ne me souviens pas si je t'ai dit que j'étais catho. Un catho qui a beaucoup de difficuluté à entrer dans le moule et qui fait plus confiance aux valeurs de l'Evangile qu'aux institutions ecclésiales. Je serai forcément du côté de la religieuse. Bon dimanche pascal. Florentin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors sans doute que tu connais "L'évangile selon St Mathieu" sans doute le plus beau film sur la religion : chef-d'oeuvre absolu, réalisé par Pasolini, communiste et athée.
      Amitiés

      Supprimer
  2. J'a vu ce film il ya longtemps. Mais, je l'ai bien oublié. Je n'ai pas ta mémoire cinématographique. Faudrait que j'essaie d'en retrouver le DVD. Bon, je te quitte. Je suis encore de bouffe ce midi. Cette fois chez ma fille. Mon estomac va finir par demander grâce. Bon dimanche bis. J'allais dire vivement demain pour reprendre son train train. Mais j'aurai un enterrement et une réunion associative. Je fatigue ! Cordialement. Florentin.

    RépondreSupprimer
  3. A voir donc, sans oublier le film de Rivette. Je crois que Diderot s'est inspiré de l'histoire de sa propre soeur, mise au couvent d'autorité et qui y dépérit peu à peu. Il avait aussi un frère curé, borné et intransigeant. On peut donc dire qu'il connaissait le sujet....
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer